Retour sur la synthèse de la rencontre et l’article du journal Sud Ouest

Posté le 10 novembre 2016 dans Actualités.
Les conclusions des ateliers du matin :
1 - Addictologie et psychiatrie :
le cas clinique et la synthèse
2 - Oncologie : 
le cas clinique et la synthèse
3 - Gérontologie :
les cas cliniques et la synthèse
 Les supports présentés l'après-midi :
1 - Projet de filière gériatrique du CH  SUD-GIRONDE : 
Présentation du Dr Jean-Michel Rouchès, CH  sud Gironde
2 - Education Thérapeutique du Patient :
Présentation de Céline de Marchi, Coordinatrice
3 - Labellisation du parcours de santé « Personnes Âgées » :
Présentation de Odile Georgereau, Pilote de la MAIA
4 - Intervention de l'ARS Nouvelle-Aquitaine : Mme Lesparre Ellias,
 Responsable de pôle, Pôle territorial SUD 
Galerie photo des moments forts de la journée                 Retour sur le déroulé de la journée

Télécharger : les Actes / compte-rendu des échanges  et leurs annexes

 

 

 

 

 

 

 

Lire l’article du journal Sud Ouest

Un sudouestguichet pour mieux informer

Publié le 10/10/2016 à 08h38 - PROPOS RECUEILLIS PAR ÉLISA ARTIGUE-CAZCARRA

titre

Ils étaient 120, samedi, à participer aux rencontres des professionnels de santé du Sud-Gironde de l’association Escale santé.

 

Cette association est née en 2011. Elle est composée de professionnels de santé. Son but ? « Nous sommes un réseau d’appui à la coordination des soins. Notamment à la prise en charge de patients “complexes”, qui souffrent de plusieurs pathologies parfois accompagnées de problèmes sociaux. Les généralistes font appel à nous. Notre équipe évalue la situation et propose un plan de suivi », explique le président de l’association, Vincent Laborde-Laulhé, médecin à Roaillan.

C’est la troisième année qu’Escale santé organise de telles rencontres auxquelles assistaient aussi des représentants de l’ARS et de collectivités.

Des ateliers et débats se sont tenus autour du thème « Parcours de soins des personnes fragiles ». L’idée : faire remonter les besoins. Trois ont été identifiés et rejoignent, pour certains, ceux des associations d’usagers, notamment la création d’un guichet unique entre les Clic, SIADD, Maia et Escale. « Aujourd’hui, les structures existantes manquent de visibilité tant pour les professionnels que pour les usagers. Une plate-forme commune, comme cela existe déjà dans le Limousin ou le Lot-et-Garonne, aiderait », indique le docteur Laborde-Laulhé. Où ce guichet unique verrait-il le jour ? « C’est en discussion. Nous y travaillons depuis trois ans avec l’ARS. » Les deux autres besoins identifiés par les professionnels de santé sont l’amélioration de la coordination inter et intra professionnels et le développement d’un outil commun pour suivre les parcours de soins.


Laisser un commentaire